500 Kilomètres à cheval pieds nus

…les aventures de randonnée en France

Petites Excursions, Frelons, et Projet 1166

13 mois de silence

Désolés pour ce silence prolongé. Un certain nombre d’entre vous a réclamé la suite de nos petites aventures – merci. Voici un aperçu des quelques événements qui ont émaillé l’année passée.

Petites Excursions

29 août 2022 :

Balade entre mère et filles de Fenouillet à Gratentour et retour. Si le trajet jusqu’à Castelginest reste forcément très urbain, la suite a permis de découvrir les bords de l’Hers rive droite: quatre kilomètres de chemin agricole bien agréables jusqu’aux portes de Bruguières. Un peu de gymkhana entre les champs et nous retrouvons un chemin de terre au lieu dit la Saudrine. Ensuite la route est raide jusqu’au sentier qui ramène vers le chateau de Gratentour. Un petit coucou à Odile, la tante de Nathalie, au passage, et on redescend par la Garenne. Un galop un peu mouvementé (Vermeil veut faire la course avec Uristo et le chemin est plein d’ornières) nous ramène sur Castelginest dont nous traversons le centre ville avant de franchir de nouveau l’Hers. Au lieu de longer le stade de Saint-Alban, comme à l’aller, nous prenons à droite, passons devant les halles, puis la mairie, franchissons l’autoroute par le passage souterrain où ça passe juste en hauteur. Fin de la balade par «le pont de Casino».

Quelques semaines plus tard, l’itinéraire a été repris en sens inverse avec Tim et sans les filles pour rendre visite à des amis de Pechbonnieu: il faisait du vent, Fleur était trop excitée, il a fallu rester au pas tout le long du retour. Pénible!

Toussaint 2022 :

Petit séjour à Mercuès, de nouveau, et dernier voyage des chevaux avec le Land Rover, qui a rendu l’âme quelques jours plus tard, après une collision avec un sanglier. L’immobilisation prolongée du véhicule pour expertise explique en partie la mise entre parenthèses de nos excursions depuis lors.

Frelons

En juin, alors que Nathalie était en train d’arracher du millepertuis dans le pré où nous venions de déplacer les chevaux, Vermeil a soudainement présenté un comportement étrange: il s’est éloigné des autres en galopant et en hennissant, s’est dirigé vers des arbustes contre lesquels il s’est frotté frénétiquement pendant plusieurs minutes. Il a fini par revenir, la peau boursouflée, les paupières et les lèvres gonflées: urticaire géante et œdème de Quincke par réaction anaphylactique. À quoi ? Mystère… Heureusement que Nathalie était là; elle a pu aller au cabinet vétérinaire chercher de la cortisone et en faire rapidement une intraveineuse. Le prurit s’est rapidement calmé, la face a cessé de gonfler. Il a quand même fallu 48 heures pour que tout rentre dans l’ordre. Craignant une nouvelle crise, nous n’avons pas laissé les chevaux dans ce pré, d’autant que c’est précisément là que Prince puis Hévéa sont morts…

L’explication probable sur l’origine de cet épisode nous est venue en août: des voisins ont contacté la mairie pour signaller la présence d’un énorme nid de frelons asiatiques, détecté quelques jours auparavant. Nous sommes allés nous rendre compte par nous-mêmes : le nid, à trois mètres du sol seulement, mesurait au moins 60cm de diamètre et grouillait d’insectes ! Pas question de le laisser là, ni de nous y attaquer nous-mêmes. Nous avons fait appel à un professionnel – Teiki CHARBONNEAU, «Stop Guêpes et Frelons» – qui est venu quelques jours plus tard gazer le nid. Nous l’avons décroché deux semaines après et avons ramassé tous les débris pour éviter que le toxique (de la perméthrine) n’empoisonne les oiseaux ou les chats du quartier.

L’implication de ces frelons dans l’accident de Vermeil semble confirmée d’une part par l’agitation du cheval lorsque nous sommes passés à quelques mètres du nid une semaine après le gazage pour en contrôler l’efficacité, d’autre part par la réaction de panique qu’il a manifestée quand des gastrophiles (insectes ressemblant à des bourdons qui pondent sur les poils des chevaux mais ne piquent pas) lui ont tourné autour.

Pour la petite histoire, dix jours après Vermeil, c’est Tim qui s’est fait piquer par un frelon asiatique à la maison (heureusement que nous n’étions pas en rando…) et qui a lui aussi développé une réaction anaphylactique avec œdème de Quincke. Il promène toujours une seringue d’adrénaline avec lui désormais.

Dentiste

La semaine dernière, Uristo et Uline ont eu droit au contrôle annuel de leurs bouches par la dentiste, Vanessa Breton. Le travail se fait sous sédation, avec des meules électriques… et beaucoup d’huile de coude! Il faut compter une heure par cheval. Cette semaine ce sera le tour de Vermeil.

Projet 1166

Après environ un an de recherche, Tim a enfin trouvé une maison qui lui plaît bien. L’objectif initial était dans le piémont pyrénéen, Tim affectionnant particulièrement l’Ariège. Mais la rareté des biens proposés à la vente l’a conduit à élargir son champ de prospection: Aveyron, Aude, Gers… Certains terrains auraient pu convenir, mais nous avons découvert le risque «radon» parmi les risques naturels. Le radon est un gaz radioactif, incolore et inodore, qui sourd à travers les sols granitiques et s’accumule dans les cavités insuffisamment ventilées. Cela concerne en particulier les caves et rez-de-chaussée des habitations. Le radon est la deuxième cause de cancer du poumon en France, et si la réglementation exige simplement une information des acheteurs pour l’instant, il est probable qu’a l’avenir des contraintes de mesures et de mise en conformité apparaissent. Nous n’avons pas voulu prendre de risque avec ça et avons renoncé à toutes les zones granitiques.

 

Au final, c’est une maison, située dans le Tarn et Garonne, entourée de 20 hectares de prairie et de bois qui a retenu notre attention. Le terrain vallonné sera parfait pour les chevaux, et la maison offre des possibilités appréciables pour développer une activité de chambres d’hôte et l’organisation de stages. Moyennant quelques travaux!

Le sous-seing privé a été signé il y a dix jours et nous attendons anxieusement la réponse de la SAFER, qui peut préempter tout ou partie des terres agricoles… Nous espérons recevoir cette réponse dans quelques jours.

Prochain rendez-vous !

Nous espérons vous retrouver via le blog sans attendre 13 mois de plus!!!
S’abonner
Notification pour
guest
4 Comments
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Olivia Magnone
Olivia Magnone
Invité
6 mois il y a

Génial ! Merci pour les nouvelles !! J’adore la maison / domaine !
On vous attend à Bilhères pour vous montrer la nôtre !!!
A bientôt,
Olivia et Guillaume

Capt'tain Lurbe
Capt'tain Lurbe
Invité
6 mois il y a

J’aime le chant du rouge gorge et de la tourterelle turque mêlé à la marche des chevaux… Nous, moi avec la Pounette (23 ans à l’époque), avions scellé un contrat tacite avec 2 frelons asiatiques attirés par sa pâtée… Vous ne nous piquez pas, et on vous laisse prendre votre part. Sinon c’est la guerre, et vous y perdrez votre ration. Je les regardais faire immobile. La Poun feignait l’indifférence aussi. ça a marché pendant des mois, comme s’ils avaient compris qu’ils n’avaient aucun intérêt à nous agresser… On a cohabité jour après jour sans agression de quiconque. Jusqu’au grand départ de la Poun pour sa nouvelle vie….
Magnifique maison, un charme fou. Manque juste un petit quelque chose… Un beau pigeonnier, pour signaler la richesse architecturale du site. Et puis sans pigeon, une maison c’est pas une maison.
Y a t-il un verger? Sans cerisier, une maison, c’est pas une maison. Heureuse nouvelle vie!

CHANU Christiane
CHANU Christiane
Invité
6 mois il y a

Très chouette maison. J’aurais préféré l’Ariège : y ayant un pied-à-terre, c’était plus facile de passer vous voir. Mais vraiment l’environnement semble superbe. Vous y serez bien et les chevaux aussi.
Mais donc, cela veut dire « changement de vie » – « changement de parcours » – Renouveau.
Pas toujours facile de passer le pas mais c’est super d’aller jusqu’au bout de ses envies.
Ici à Cerbère, aucun regret de m’y être installée. L’ambiance y est comme Eric et moi l’espérions et comme il aurait aimé y vivre. Je m’y suis très bien adaptée. J’aime son ambiance village où tout le monde se connait et tout le monde s’implique dans la communauté. Cela aurait été plus difficile pour moi comme pour Liou de rester dans le même environnement sans lui.
Bien que depuis le 20 avril, j’habite enfin le rez-de-chaussée de la maison et non plus son sous-sol, la maison n’est toujours pas vraiment finie et cela se finira malheureusement judiciairement.
Liou a fait 8 ans le 1er août. Elle va bien, elle est toujours aussi adorable. Elle garde toujours la ligne Elle s’est fait de nouveaux ami(e)s à quatre pattes. Elle apprécie se baigner dans la mer même si cela implique ensuite une douche qu’elle déteste. Le lac du Bocage et du Raby lui manquent assurément mais elle en retrouvve l’hiver dans l’Ariège. Elle regrette sûrement sa véto préférée qui savait lui parler et lui offrir des friandises.
Bon emménagement
Christiane

Marie-Aude Lenormand
Marie-Aude Lenormand
Invité
6 mois il y a

Olalala que d’histoires!! Heureusement que tout est bien qui fini bien pour les frelons!! Ces petites bêtes peuvent vraiment être vilaines.
Tellement contente de savoir que vous avez trouvés votre bonheur pour la maison!! J’espère que la SAFER sera clémente avec vous. Nous serons donc voisins 🥰🤗
Toujours un plaisir de vous lire et d’avoir des nouvelles ❤❤

Restez connecté
Abonnez-vous à notre bulletin…

Rassurez-vous, vos coordonnées restent entre nous et vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien dans chaque bulletin.

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x